Importantes mises à jour des systèmes mobiles

Importantes mises à jour des systèmes mobiles

Android, des améliorations en douceur

Android, des améliorations en douceur

Moins de 6 mois après la sortie de « Jelly Bean » (Android 4.1), Google va mettre à jour le roi actuel des systèmes mobiles. Très probablement présentée le 29 octobre lors d’une conférence se déroulant à New York, « Key Lime Pie » réserve pour l’instant son lot de mystère. En effet, nous savons très peu de choses sur les nouveautés de cette version 4.2, en tout cas aucune n’a été confirmée officiellement par le géant de la recherche sur Internet.

Parmi ces possibles améliorations, on peut notamment citer le « Project Roadrunner ». A l’occasion de la sortie de Jelly Bean, nous avions pu découvrir le « Project Butter » qui avait pour vocation d’améliorer la fluidité d’Android. Cette initiative avait été largement plébiscitée à l’époque. Cette fois-ci, le « Project Roadrunner » s’attaque à une autre composante problématique des smartphones d’aujourd’hui : l’autonomie des batteries. Si elle se confirme, nul doute que cette optimisation sera bien accueillie par l’ensemble des acteurs du secteur, des constructeurs aux utilisateurs. Une autre nouveauté fortement pressentie concerne la barre de notifications. Présente depuis de nombreuses versions, il est possible que cette dernière intègre désormais directement les contrôles d’alimentation des périphériques (Wi-Fi, Bluetooth …). Outre ceci, il est probable que Google améliore son portail « Google Play » (anciennement Android Market), avec notamment une évolution de la manière de gérer le paiement de ses applications ou les micros-transactions présentes dans les applications. On pourra aussi découvrir les améliorations de « Google Now », l’assistant personnel intégré à Android 4.1.

Tous ces éléments ne sont pour l’heure que de simples rumeurs et promettent une évolution et une amélioration en douceur d’Android. Tout comme iOS 6, Android 4.2 ne s’annonce pas comme pétri de nouveautés, mais Google nous réserve peut-être quelques surprises. Pour le savoir, rendez-vous le 29 octobre.

 

 Windows Phone 8  

Windows Phone 8, le réveil d'un géant

Il s’agit de l’OS présentant le plus de mystères jusqu’à présent. En effet, nous ne savons pas grand-chose sur les nouveautés intégrées dans cet OS et le peu d’informations qui ont pu fuiter ne sont que des rumeurs. Nous publierons un article plus détaillé sur Windows Phone 8 quand le produit sera disponible, mais en attendant voici les quelques informations qui sont d’ores et déjà confirmées.

Windows Phone 8 ne révolutionnera pas les jalons posés par son prédécesseur et reprendra son style « Modern UI » (anciennement « Metro »), si particulier. La tendance est clairement à uniformiser cet OS avec Windows 8, dont la sortie est également prévue fin octobre.

Cette nouvelle version de l’OS intégrera IE 10, un navigateur web entièrement revu prenant en charge les derniers standards du web.

iOS 6 : pas de révolution ?

iOS 6 : pas de révolution ?

C’est la seule des trois versions qui est sortie à ce jour et dont on connait avec précision tous les détails. Et, soyons francs, iOS 6 est un peu décevant. En effet, malgré l’annonce de 200 nouveautés de la part d’Apple, à l’usage, l’OS n’apporte pas grand-chose de nouveau, du moins en France.

La grosse nouveauté de cette version est l’importante refonte de l’application « Plans ». Cette application, intégrée nativement dans les iDevices depuis leur sortie permet de se repérer en temps réel sur une carte en exploitant la puce GPS du mobile. Jusqu’alors, elle exploitait les cartes de Google, les mêmes que celles utilisées par « Google Maps ». Désormais, à cause de nombreuses dissensions existantes entre Google et Apple, la firme à la pomme a décidé de proposer son propre service de géolocalisation, avec ses propres cartes. Il s’avère que ce service n’est pas aussi fiable et précis que l’ancien qui bénéficiait d’années entières de tests et de corrections. Malgré l’apparition de ce défaut, ce nouveau service présente tout de même deux nouveautés sympathiques. La première est l’intégration d’un vrai logiciel de guidage GPS gratuit. La seconde est l’ajout de « FlyOver ». Il s’agit d’une vue aérienne en 3D. Cette fonctionnalité n’est par contre pas disponible partout, mais seulement dans certaines grandes villes telles que Lyon ou encore New York. Il faut bien avouer que cette fonctionnalité en jette visuellement parlant, mais aussi que son utilité concrète est relativement limitée.

Mise à part toutes ces nouveautés tournant autour de la géolocalisation, iOS 6 embarque d’autres nouveautés. Premièrement, on peut citer l’amélioration de Siri, qui peut désormais répondre à une plus grande variété de requêtes. De plus, à l’instar de Twitter dans iOS 5, Apple poursuit l’intégration native des réseaux sociaux en intégrant cette fois Facebook.

En guise de conclusion, on peut sincèrement regretter le choix politique d’Apple de remplacer le système de cartographie de Google par son propre système, bien moins mature. Ce choix se fait au détriment de la logique d’amélioration perpétuelle du produit que devrait suivre chaque vendeur. Hormis cela, iOS 6 améliore tout de même le système par le biais de quelques petites touches et améliorations par-ci par-là. Mais objectivement, il n’y a pas de différence flagrante entre iOS 6 et sa version précédente. 

 

© 2011 Copyright cigo-developpement.fr